Douleur à l'articulation temporomandibulaire (ATM) / la mâchoire

Des milliers de Canadiens souffrent de douleurs faciales et de maux de tête chroniques. La plupart du temps, ces patients ne sont pas conscients qu'ils souffrent d'un trouble de l'articulation temporomandibulaire (douleur à la mâchoire).

Orthodontics - TMJ Treatment La plupart des gens emploient l'acronyme ATM pour désigner l'inconfort ou la douleur qu'ils ressentent dans leurs mâchoires. Cependant, l'acronyme ATM correspond à «articulation temporomandibulaire ». L'ATM est la jointure reliant la mâchoire inférieure au crâne. Ces deux os sont retenus ensemble par un groupe complexe de muscles, de ligaments, de nerfs, de vaisseaux sanguins et d'autres tissus mous tels que le disque articulaire.

Comme vous pouvez vous en douter, l'articulation temporomandibulaire est grandement utilisée chaque jour. Le disque articulaire assure la présence d'un mouvement confortable et silencieux des mâchoires et agit comme coussin contre les importantes forces générées par les muscles responsables de la mastication.

S'il existe un déséquilibre entre les mâchoires, les muscles et l'occlusion, les muscles peuvent alors générer des spasmes ou encore, l'articulation peut commencer à se détériorer. Ces changements sont responsables de l'inconfort que la plupart des gens ressentent lorsqu'ils souffrent d'un trouble temporomandubulaire (TTM).

Qu'est qui cause le TTM ou les douleurs à la mâchoire?

De nombreuses causes peuvent créer un TTM, c'est-à-dire qu'il s'agit d'un problème multifactoriel...

  • Le stress et l'anxiété peuvent causer des spasmes faciaux et musculaires
  • Les habitudes telles que serrer les dents, grincer des dents, mâcher de la gomme excessivement, se ronger les ongles, ou mâchouiller un crayon
  • Les habitudes qui peuvent modifier le niveau de tension dans les muscles de la mâchoire telles que dormir toujours sur le même côté du visage, ouvrir trop grand la bouche en baillant, parler excessivement ou soutenir sa tête en appuyant le menton sur la main
  • Un traumatisme ou une blessure au visage ou à la mâchoire, par exemple à la suite d'un accident automobile
  • Des travaux dentaires qui exigent une ouverture prolongée de la bouche tels qu'une séance dentaire particulièrement longue ou l'extraction de dents de sagesse
  • Une occlusion inadéquate ou de piètre qualité

Si vous avez fait tous les efforts nécessaires pour réduire ou éliminer les symptômes associés à votre TTM et que vous ressentez toujours une incapacité, il est possible que votre occlusion soit la cause du problème. Une occlusion inadéquate est l'une des causes les plus importantes d'un inconfort facial ou d'une douleur temporomandibulaire.

Une occlusion inadéquate forcera vos muscles et votre articulation temporomandibulaire vers une position non naturelle. Un côté de l'articulation de la mâchoire sera comprimé tandis que l'autre se trouvera étiré. La tension s'accumulera dans les muscles, les ligaments et le disque articulaire et atteindra enfin un seuil où l'inflammation commencera à se manifester. Cette inflammation aura pour conséquence des douleurs, des raideurs et de l'enflure, ce qui réduira la liberté de mouvement de vos mâchoires. Si ces symptômes ne sont pas traités, ils peuvent occasionner des dommages irréversibles tels que des craquements ou un claquement de la mâchoire, des douleurs et des limitations de mouvements.

Quels sont les symptômes associés à un TTM?

  • Douleur dans la zone de la mâchoire
  • Douleur, tintement ou sentiment d'obstruction dans les oreilles
  • Difficulté à mastiquer, à avaler ou à parler
  • Migraines ou maux de tête fréquents
  • Bruits de craquement ou de claquement en provenance de l'articulation de la mâchoire
  • Spasmes musculaires
  • Un changement perceptible de l'alignement des mâchoires et des dents (occlusions multiples, mobilité des dents ou usure excessive)
  • Mâchoires bloquées ou ouverture limitée de la bouche
  • Douleur au cou ou aux épaules
  • Vertige ou étourdissements

De quelle façon un TTM peut-il être traité?

Afin de déterminer la présence d'un alignement irrégulier entre la mâchoire supérieure et inférieure, il importe de détendre les muscles de la mâchoire de façon à prendre une mesure précise de l'occlusion.

Traditionnellement, on suggérera une plaque occlusale. Une plaque occlusale consiste en une mince plaque transparente en plastique qui est fabriquée sur mesure de façon à s'ajuster aux dents de la mâchoire supérieure ou inférieure. La plaque occlusale reproduira une occlusion idéale en offrant un soutien aux dents et aux mâchoires tout en leur permettant de se détendre. De nombreux rendez-vous peuvent être nécessaires afin de procéder à l'ajustement de la plaque occlusale. Alors que l'inflammation diminue, l'occlusion se transformera, revenant lentement à sa position naturelle.

Pour certains patients, le port de ce type de plaque occlusale la nuit constitue le seul traitement dont ils ont besoin. Cependant, certains patients dont l'occlusion est de très mauvaise qualité ressentiront les mêmes symptômes dès qu'ils enlèvent la plaque durant la journée. Les activités quotidiennes telles que mâcher de la gomme et parler réintroduisent de la tension dans l'articulation qui est à l'origine des symptômes temporomandibulaires. On pourra suggérer un traitement orthodontique à ces patients afin de corriger l'occlusion et leur fournir un alignement optimal entre les articulations de la mâchoire, les muscles et les dents.

Dans les cas les plus graves, lorsque les symptômes sont présents depuis de nombreuses années et que les dommages sont possiblement étendus, nous suggérons au patient de consulter un dentiste qui a suivi une formation supplémentaire dans l'évaluation de l'articulation temporomandibulaire. On emploiera une technologie à la fine pointe afin de repositionner les mâchoires. Le patient recevra une plaque neuromusculaire faite sur mesure appelée « orthèse ». Cette plaque est conçue afin de détendre les muscles du patient et créer un environnement fonctionnel idéal. Habituellement, on suggérera un traitement orthodontique complet plusieurs mois après que les symptômes aient disparu.

Comme vous pouvez vous en douter, les troubles temporomandibulaires constituent un sujet très complexe. Un traitement réussi pourra aller d'une réduction de la consommation de la gomme à mâcher à une approche globale où des dentistes spécialistes de l'articulation temporomandibulaire et votre orthodontiste travaillent de concert.